Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-Pierre SILVESTRE
  • Le blog de Jean-Pierre SILVESTRE
  • : Un regard décalé et humoristique sur les faits de Société. Des conclusions que vous ne trouverez nulle part ailleurs !
  • Contact

Profil

  • Absalon
  • J'ai 5 ans et je m'éclate au volant. Souriez !
  • J'ai 5 ans et je m'éclate au volant. Souriez !

Recherche

Articles Récents

Catégories

22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 23:40

Les animaux ont bien raison de se méfier des hommes !
En dehors de ceux qui ont été domestiqués, tous ont tendance à prendre la fuite quand un être humain s’approche. On appelle ça l’instinct, sans autre explication.
En dehors de l’espèce humaine, aucune autre ne serait dotée de raison ni de réflexion et moins encore de possibilités de transmission des expériences selon les ‘’ idées reçues‘’.
Alors s’il est le seul à leur inspirer la crainte comment se fait-il que ce ne soit pas le même instinct chez les animaux qui ont toujours vécu isolés, en Antarctique, par exemple ?
Ils n’ont jamais été chassés et se laissent tous approcher par les scientifiques, seuls humains ayant jamais fréquenté ce continent et dont les préoccupations hautement intellectuelles les ont toujours dispensés du goût pour les massacres.
Comment les bêtes pourraient-elles savoir qu’il n’y a pas lieu de craindre les hommes puisqu’ils ne les ont jamais pourchassés, même à des époques lointaines, si la transmission du savoir n’existait pas chez elles ?

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lizagrèce 23/03/2015 19:25

IL y a cependant quelques exceptions. Les chiens, en général suivent l'homme.

Absalon 24/03/2015 15:05

Les chiens suivent l'homme, les chats aussi, pas toujours et tous les animaux domestiqués comme les vaches, les chevaux, les moutons, les chèvres, les poules, les canards, les oies... ce qui est la preuve d'un excès de confiance !

Richard LEJEUNE 23/03/2015 08:13

L'éthologie est une science qui nous apprend déjà beaucoup de choses sur les animaux mais qui n'est point encore parvenue à lire dans leurs pensées ! Malheureusement,
Actuellement, seuls leurs actes peuvent être analysés.

Je suis chaque année ébahi de voir revenir, à l'entrée de l'hiver, quand je commence à remplir de graines ou de mies de pain leur petite cabane pendue à la branche d'un de nos arbres au fond du jardin, cohortes d'oiseaux, toujours plus nombreux au fil des jours ...
Comment ceux de l'année dernière peuvent-ils se souvenir que cette cabane les attend ? Comment peuvent-ils savoir qu'à nouveau ils ont de quoi se sustenter chez nous ? Et comment d'autres, que je n'avais jamais vus, sont-ils avertis de la présence de ce "restaurant du coeur" providentiel ? ...

Absalon 23/03/2015 15:59

On en est réduits à des hypothèses!
Certaines sont simples : la mémoire pour les survivants de l'hiver précédent
Le guidage des nouveaux par les anciens.
Vous avez remarqué que les oiseaux sont toujours plus nombreux au fil des jours : le don d'observation, facilité par l'acuité visuelle doit, sûrement les aider.
Il ne faut pas écarter la communication, revendiquée par l'homme comme une prérogative de sa propre espèce. Les animaux s'en trouveraient dépourvus sous prétexte qu'ils ne parlent pas ou, plutôt, qu'ils ne peuvent pas échanger de dialogues intelligibles.
Pourquoi les oiseaux et d'autres espèces animales n'auraient-ils pas découvert d'autres moyens de communiquer ?
On a bien percé le mystère de l'échange d'informations chez les abeilles !