Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-Pierre SILVESTRE
  • Le blog de Jean-Pierre SILVESTRE
  • : Un regard décalé et humoristique sur les faits de Société. Des conclusions que vous ne trouverez nulle part ailleurs !
  • Contact

Profil

  • Absalon
  • J'ai 5 ans et je m'éclate au volant. Souriez !
  • J'ai 5 ans et je m'éclate au volant. Souriez !

Recherche

Articles Récents

Catégories

9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 16:28

Dans la vie courante, il est très agréable de côtoyer des gens en qui on peut avoir toute confiance.
Des gens à qui l’on peut confier les clés de sa maison, par exemple, en étant sûr qu’ils ne vont pas en profiter pour vous détrousser.
C’est quasiment la règle à la campagne, beaucoup moins en ville.
La vie citadine attirerait-elle les individus les moins fiables ?
C’est peu probable mais elle est peut-être favorable à la dégradation des consciences…

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

FAN 11/06/2016 17:35

Je fus éduquée dans le " pas de confiance aux inconnus", donc, pas facile d'accorder cette confiance!! lorsque l'on est seul (le) et que l'on doit avoir une personne qui doit venir pour vous aider!! Grr........et que dire de faire confiance aux médecins et autres chirurgiens!! Pourtant, pas le choix!!donc..Bisous Fan

Absalon 12/06/2016 17:08

Pas de risque avec les médecins. Tout le monde en fait entrer à son domicile. En revanche, il faut bien choisir ses aides-ménagers. Mon père a été dévalisé par une femme de ménage en qui il faisait toute confiance et qui restait toute la journée toute seule dans son appartement...

Richard LEJEUNE 10/06/2016 07:29

Mis à part peut-être dans certains quartiers de certaines petites villes, je pense que la vie citadine est surtout favorable à l'anonymat, au chacun pour soi, sans se préoccuper de l'Autre, sans savoir qui est qui ...

Absalon 10/06/2016 17:37

On est parfois obligés de faire rentrer un inconnu chez soi, pour faire le ménage ou pour un bricolage, des travaux, par exemple. C'est là que le problème se pose...