Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-Pierre SILVESTRE
  • Le blog de Jean-Pierre SILVESTRE
  • : Un regard décalé et humoristique sur les faits de Société. Des conclusions que vous ne trouverez nulle part ailleurs !
  • Contact

Profil

  • Absalon
  • J'ai 5 ans et je m'éclate au volant. Souriez !
  • J'ai 5 ans et je m'éclate au volant. Souriez !

Recherche

Articles Récents

Catégories

15 septembre 2016 4 15 /09 /septembre /2016 16:59

Dans notre civilisation du paraître, pas de notoriété sans une exposition de son image.
Les sportifs, les chanteurs, les compositeurs, les auteurs, en bref, tous les gens dont on parle, ne serait-ce que brièvement, sont visibles sur nos petites lucarnes.
Autrefois, avant l’invention de la photographie, ils ne pouvaient compter que sur leur talent pour se faire une réputation, ce qui désavantageait les femmes qui ne pouvaient pas utiliser leur beauté physique pour séduire les foules, celle des hommes étant beaucoup plus accessoire.
S’agit-il d’un dévoiement ? Je ne le pense pas ; chaque individu doit pouvoir être apprécié dans sa globalité, sa beauté ou sa laideur physique sont une partie intégrante de sa personnalité et les femmes ont été trop longtemps privées de cet élément d’appréciation de leurs talents en dehors du cercle restreint de leurs intimes.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lizagrece 17/09/2016 07:50

Que l'on apprécie ou non nous sommes dans une société de l'image ou ne pas passer à la télé fait de vous un simple anonyme, quel que soit votre talent.

Absalon 17/09/2016 17:54

En effet, la plus petite notoriété vous propulse sur les écrans et personne ne résiste à ...cet attrape nigaud ?

Richard LEJEUNE 16/09/2016 09:45

Je crois qu'à toutes les époques Jean-Pierre, - même à l'Antiquité ! -, celles qui ont voulu s'affirmer dans le monde se sont, grâce à leur aspect physique dans les Cours royales ou impériales, par exemple, mais grâce surtout à leurs talents, politique, littéraire ou autres, imposées d'une manière ou d'une autre.
La "lucarne" n'est pas tout pour l'image : il y eut la sculpture et la peinture qui la précédèrent ... peut-être d'ailleurs plus avantageusement car l'artiste pouvait bien plus aisément tricher à propos du "portrait" qu'il faisait d'elles que le cameraman de télévision n'est à même aujourd'hui de le faire.

Absalon 16/09/2016 19:25

Vous remarquerez avec moi, cher Richard, qu'avant le XXème siècle les femmes célèbres étaient très rares et toutes issues de la noblesse, Jeanne d'Arc exceptée et encore... le "d" n'était-il pas une particule ?
La télévision a mis un terme aux trucages qui ont toujours existé même avec la photographie et le cinéma !