Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-Pierre SILVESTRE
  • Le blog de Jean-Pierre SILVESTRE
  • : Un regard décalé et humoristique sur les faits de Société. Des conclusions que vous ne trouverez nulle part ailleurs !
  • Contact

Profil

  • Absalon
  • J'ai 5 ans et je m'éclate au volant. Souriez !
  • J'ai 5 ans et je m'éclate au volant. Souriez !

Recherche

Articles Récents

Catégories

15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 19:29

La partie turque de ce pays totalement occupé par la Turquie, l’Iraq, l’Iran et la Syrie, est en ébullition. Les Kurdes s’élèvent violemment contre le gouvernement d’Erdogan.
Pour lutter contre le séparatisme, ce dernier n’a pas trouvé d’autre moyen que de durcir encore sa dictature.
Pourtant, si la Turquie devenait une démocratie, il est probable que les tensions s’apaiseraient. Mais la fuite en avant est un principe cher à tous les dictateurs.
Ils ne peuvent pas s’empêcher de courir à leur perte !

 

Repost 0
1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 18:38

Beaucoup de gens ont l’ambition de gouverner leurs semblables.
Président de la République, membre du conseil régional ou général, maire ou conseiller municipal. Il faut écrire un programme ou adhérer à celui du groupe auquel on se rallie.
Si vous êtes candidat, rassurez-vous, il n’y a jamais rien de contraignant ; c’est juste pour séduire les électeurs…
Même à l’échelle de mon petit village, je me rappelle les promesses affirmées dans une réunion préélectorale organisée par la municipalité sortante et, celle-ci réélue, tombées dans un oubli total…

 

Repost 0
27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 23:33

Depuis qu’elle s’est organisée en Sociétés, l’humanité s’est dotée de toutes sortes de types de gouvernement
Il y eut la monarchie, le fascisme, le nazisme, le communisme, l’islamisme, sans oublier la dictature et la démocratie capitaliste.
Aucun n’a donné satisfaction, aucun n’a rempli sa mission première : servir le peuple.
Le régime idéal devrait être imaginé par des hommes intègres mais tous les politiciens qui s’y sont employés étaient corrompus.  

 

Repost 0
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 23:06

Les Français sont incohérents. Les électeurs de gauche, qui ont voté pour Hollande, lui reprochent de mener une politique de droite.
D’après les sondages, en 2017, la plupart préfèreront voter pour… Macron ! Qui est encore plus à droite…

 

Repost 0
4 octobre 2016 2 04 /10 /octobre /2016 18:23

Ce n’est pas parce qu’une dictature est renversée qu’il faut adouber, automatiquement, le nouveau régime.
Poutine a succédé à un communisme déliquescent mais en pleine restructuration. On peut regretter que Gorbatchev, son dernier dirigeant, n’ait pas réussi à éviter cette nouvelle dictature ni à garder sa place à un communisme renaissant qui aurait pu devenir marxiste.
Qui sait ? On peut toujours rêver…

 

Repost 0
3 octobre 2016 1 03 /10 /octobre /2016 22:27

Qui nous gouverne ? Ce sont les électeurs qui décident.
Ils sont soumis aux sollicitations de la droite et de la gauche, les extrêmes sont marginalisés et ne participent pas au gouvernement.
Les élus majoritaires approuvent toutes les décisions du gouvernement alors que l’opposition vote contre quelles qu’elles soient
Deux clans s’affrontent, il est exclu que les idées de l’un puissent influencer les positions de l’autre.
Bien que renié, le manichéisme est donc fondamental dans notre gouvernance
Pourtant, les représentants du peuple sont censés décider à sa place et adopter toutes les mesures qui le favorisent ou qui empêchent son exploitation.
À quand un gouvernement qui ne tiendra aucun compte des intérêts particuliers mais qui prendra des décisions basées uniquement sur celui des citoyens ?
Ce serait idéal mais exclurait l’influence des groupes de pression économique dont la puissance est liée au poids financier qu’elles représentent ce qui leur permet d’imposer les choix qui les favorisent aux dépens des intérêts de la population..

 

Repost 0
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 17:08

On peut les appeler les Fugitifs. Ils cherchent à fuir leurs pays d’origine qui, pour la plupart, ne se sont pas remis de la colonisation.
À peu près aucun pays, anciennement colonisé, n’est aujourd’hui une démocratie. Ils sont presque tous devenus des dictatures soumises aux entreprises des obscurantistes islamistes. Les colonisateurs étaient tous des pays occidentaux. Ils ont été contraints de se retirer après avoir ruiné leurs économies.
Les migrants en sont les dernières victimes.
Les anciens colonisateurs devraient considérer comme un devoir d’accueillir ces expatriés et tout mettre en œuvre pour libérer leurs pays de leurs dictateurs, y compris par la force, afin de permettre leur retour dans leur patrie, ce qu’ils souhaitent presque tous.
Certes, ce ne sont pas les Occidentaux qui ont établi les dictatures mais elles ont été favorisées par le délabrement de leur économie dont ils sont responsables et dont ils continuent à tirer profit

 

Repost 0
24 juin 2016 5 24 /06 /juin /2016 22:23

Un vote qui va à contre-courant de l’Histoire !
Au Moyen Age, le pouvoir était détenu par le Saigneur Seigneur et s’exerçait dans les limites du village, ensuite, il s’est étendu à la Région puis au Royaume.
Il existait, depuis toujours, un pouvoir central, celui du Roi mais il intervenait peu dans la gestion des affaires courantes, se contentant de prélever dans la population les jeunes hommes susceptibles d’alimenter les effectifs de soldats, indispensables aux guerres qui constituaient avec la chasse la principale distraction des Rois
Enfin, la Révolution a unifié le pays en créant les départements qui élisaient leurs représentants participant à la nomination d’un gouvernement exerçant son autorité sur l’ensemble du pays.
Chaque nation européenne a suivi un processus voisin pour aboutir au Traité de Rome qui réunissait, économiquement, la France, l’Italie, l’Allemagne fédérale et le Benelux (BElgique, NEderland, LUXembourg)
Enfin l’UE a attiré les autres pays européens, l’Angleterre est le grain de sable qui fait péricliter l’ensemble.
Vieux souvenir de leur impérialisme passé, les Anglais sont dominateurs, ils n’acceptent de participer à un regroupement des nations qu’à la condition d’en être les maîtres.
Ce fut une erreur de les accepter dans l’Union Européenne ; maintenant qu’ils vont s’en exclure, celle-ci va pouvoir reprendre sa marche en avant en laissant à l’écart la de plus en plus petite Angleterre dont l’Écosse et l’Irlande (réunifiée ?) se détacheront plus ou moins rapidement pour rejoindre l’Europe.
 

Repost 0
23 juin 2016 4 23 /06 /juin /2016 18:13

Les Britanniques choisissent, aujourd’hui, leur avenir, européen ou non.
S’ils votent pour le brexit ils sortiront de l’Union Européenne et l’on ne saura jamais ce qu’ils auraient gagné à y demeurer.
S’ils décident de rester Européens, on ne saura jamais ce qu’aurait pu leur apporter le retour à… l’indépendance ? L’impérialisme ? Le particularisme ? L’isolationnisme ?
Ils sont confrontés à un choix dont ils ne connaissent ni les tenants ni les aboutissants.
Comme toujours, les politiciens qui veulent les guider défendent une position bien éloignée des intérêts du peuple mais très en faveur de leurs propres profits.

 

Repost 0
20 juin 2016 1 20 /06 /juin /2016 17:36

Il ne se définit pas seulement comme un ostracisme envers les Juifs, les Noirs, les Arabes ou les « races » exotiques. On peut lui assimiler le rejet des homosexuels, des femmes (la misogynie) et de tout groupe humain affichant un particularisme quelconque.
Il est sévèrement combattu depuis la Shoah. Certaines lois ont même été votées pour réprimer ses manifestations. Ce qui aboutit à un paradoxe : certaines personnalités faisant clairement partie d’un groupe ethnique pouvant être l’objet de racisme, ne sont plus attaquées pour leurs opinions, leurs prises de positions politiques ou sociales, leurs éventuels contradicteurs craignant manifestement d’être taxés de racistes s’ils s’aventurent dans la critique.
Un exemple récent : Rama Yade, femme politique se revendiquant de droite, par ailleurs jeune, jolie et noire, était l’invitée de l’émission « La Revue de Presse » sur Paris Première, animée par des humoristes plutôt classés à gauche.
Aucun n’a émis la moindre critique sur les positions de la politicienne.
Fidèle de cette émission, je peux affirmer qu’ils ne manquent pas de le faire habituellement, leurs invités étant, presque toujours, des politiciens mais là, aucune allusion au parcours politique de l’ex-ministre sinon pour dire qu’elle avait été exclue de tous ses mandats par Sarkozy qui a dû endosser tout seul la responsabilité de ses décisions.
Il n’y a plus guère que Le Pen père pour s’aventurer dans des propos à connotations racistes…

 

Repost 0