Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jean-Pierre SILVESTRE
  • Le blog de Jean-Pierre SILVESTRE
  • : Un regard décalé et humoristique sur les faits de Société. Des conclusions que vous ne trouverez nulle part ailleurs !
  • Contact

Profil

  • Absalon
  • J'ai 5 ans et je m'éclate au volant. Souriez !
  • J'ai 5 ans et je m'éclate au volant. Souriez !

Recherche

Articles Récents

Catégories

24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 23:05

Ils sont racistes ! Comment définir autrement le soutien inconditionnel apporté par les supporteurs des équipes ou des joueurs concourrant dans des épreuves nationales ou internationales ?
Que le meilleur gagne ! C’est ce que voudraient la logique et le bon sens.
Le spectateur devrait apprécier le beau jeu, la meilleure performance, pour des raisons éthiques puisqu’il vient voir des sportifs confronter leurs talents mais il n’est pas neutre, il ne vient pas assister à un beau spectacle mais à la victoire de son équipe ou de son candidat quelle que soit la façon dont il l’obtiendra
L’esprit partisan est une forme atténuée du racisme…

 

Repost 0
13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 19:17

Bien que Francilien de naissance, je ne me suis jamais accoutumé à la vie parisienne et j’ai toujours rêvé de me retirer à la campagne.
Mais j’avais un autre projet : restaurer une vieille maison.
J’ai trouvé le lieu de mes rêves : un ancien relais de poste en piteux état situé dans un village où je n’étais pas connu.
Je l’ai acquis pour une bouchée de pain, tout le village le savait et pensait que j’étais sans le sou, un modeste retraité
Ça ne me dérangeait pas mais j’ai très vite compris que même pour des gens impécunieux - ce qu’étaient tous ceux qui traînaient dans les bistrots du village et bâtissaient les réputations - n’étaient respectables que ceux qui avaient beaucoup de pognon, les autres - dont ils faisaient partie - étaient quantité négligeable, peu dignes de considération
J’ai appris ainsi que le fric est l’élément primordial de respectabilité ; peu importe la façon dont il a été acquis, les gens ne s’y intéressent pas, l’important c’est d’en avoir et de l’étaler.
Après dix ans de travaux, j’ai rangé tournevis et marteau pour me consacrer à autre chose mais ma vieille maison a toujours besoin d’entretien.
Je fais appel à des artisans dont les camionnettes stationnent fréquemment devant chez moi. C’est, sans doute, que j’ai les moyens de les payer, si je ne le faisais pas ça se saurait très vite et aucun ne travaillerait plus pour moi.
Je suis devenu respectable aux yeux de ceux qui me méprisaient.
Pas encore un notable mais presque…

 

Repost 0
31 octobre 2016 1 31 /10 /octobre /2016 19:03

Que des gens doués, des artistes qui font bénéficier le public de leur talent, gagnent beaucoup d’argent, il n’y a là rien de choquant.
Ce qui est anormal, c’est que d’innombrables pauvres crèvent la faim alors qu’à notre époque tout le monde pourrait vivre - peut-être modestement pour les moins doués - mais dans un confort suffisant.
À l’origine de la vie en communauté tous les hommes s’entraidaient. Aucun d’entre eux ne restait sans abri. Tous mangeaient à leur faim.
Aujourd’hui les progrès devraient permettre le confort pour tous.
Personne ne devrait être rejeté en dehors de la communauté.
Tous les peuples civilisés ont les moyens, depuis longtemps, d’éradiquer la pauvreté mais, pour y parvenir, il faudrait qu’ils en aient envie, qu’ils le décident.
Et ce n’est pas demain la veille !

 

Repost 0
25 octobre 2016 2 25 /10 /octobre /2016 16:19

Les progrès technologiques de notre Société engendrent toujours plus de répression et moins de liberté.
Exemple : les voitures sont de plus en plus sûres et peuvent rouler toujours plus vite mais les limitations de vitesse sont de plus en plus draconiennes et les contrôles font appel à des techniques, les radars, toujours plus élaborés et ils se multiplient.
Il n’est pas étonnant que de plus en plus d’individus s’en détournent et deviennent adeptes du retour à une vie primitive exempte de toute innovation technique.

 

Repost 0
24 octobre 2016 1 24 /10 /octobre /2016 22:52

Le droit de grève a été reconnu aux salariés afin qu’ils puissent défendre leurs intérêts, salaires, avantages sociaux…
Il est de plus en plus contesté par le patronat qui accuse les grévistes de mettre en péril leur outil de travail.
Question : les ouvriers et employés sont-ils au service des employeurs ou ces derniers doivent-ils contribuer, par l’activité de leurs Entreprises au bien-être de la population ?
On pourrait être tenté de répondre les deux mais ce serait méconnaître le monde du travail où les salariés sont devenus des pièces mineures corvéables et remplaçables par des esclaves asiatiques ou par des robots.
La Société englobe de moins en moins de gens, elle se résumera bientôt aux chefs, aux cadres supérieurs et aux actionnaires  des Entreprises.
Les autres individus constitueront une plèbe très pauvre, en situation de détresse et dont la survie ne sera assurée que par la générosité des précédents…

 

Repost 0
27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 18:25

Les filles ont des inconvénients que les garçons ignorent.
La plupart des femmes sont heureuses d’avoir des enfants mais beaucoup sont victimes de grossesses non désirées.
Elles doivent, bien souvent, y faire face sans le soutien actif de leur compagnon et sont encore plus souvent seules si c’est une rencontre d’un soir qui en est responsable.
Leur fragilité inspire le respect aux hommes évolués mais c’est le goût de l’exploitation et le mépris qui prédominent chez les obscurantistes et autres demeurés.

 

Repost 0
15 septembre 2016 4 15 /09 /septembre /2016 16:59

Dans notre civilisation du paraître, pas de notoriété sans une exposition de son image.
Les sportifs, les chanteurs, les compositeurs, les auteurs, en bref, tous les gens dont on parle, ne serait-ce que brièvement, sont visibles sur nos petites lucarnes.
Autrefois, avant l’invention de la photographie, ils ne pouvaient compter que sur leur talent pour se faire une réputation, ce qui désavantageait les femmes qui ne pouvaient pas utiliser leur beauté physique pour séduire les foules, celle des hommes étant beaucoup plus accessoire.
S’agit-il d’un dévoiement ? Je ne le pense pas ; chaque individu doit pouvoir être apprécié dans sa globalité, sa beauté ou sa laideur physique sont une partie intégrante de sa personnalité et les femmes ont été trop longtemps privées de cet élément d’appréciation de leurs talents en dehors du cercle restreint de leurs intimes.

 

Repost 0
13 septembre 2016 2 13 /09 /septembre /2016 16:42

Est-il sain de familiariser les enfants avec le mensonge dès leur plus jeune âge ?

Repost 0
12 septembre 2016 1 12 /09 /septembre /2016 17:57

Il est propre à l’animalité.
Comme à son habitude, l’homme l’a dévoyé et lui a donné un sens étranger à l’instinct de survie qui motive les animaux.
C’est devenu la « science » de l’écrasement de la concurrence. Le plus anodin, c’est le développement du sport mais il fait des ravages dans les milieux professionnels. Les « meilleurs » peuvent accéder aux postes les plus rémunérateurs, les plus médiocres végètent dans des emplois subalternes peu rémunérés.
Mais quels sont les critères de sélection? Pas toujours la compétence mais, souvent, l’habileté à se mettre en valeur par l’écrasement des concurrents, la tromperie, le mensonge, le reniement, le déni de ses responsabilités dans des échecs attribués à d’autres, la flatterie, la flagornerie.
Le pire, c’est la démarche politicienne ; pour se faire élire, les candidats ciblent, dans leurs campagnes électorales, les desiderata de la catégorie d’électeurs qu’ils ont choisi de séduire ; peu importe que leurs souhaits soient considérés, confidentiellement comme irréalisables par le candidat qui ne fera rien pour essayer de les satisfaire malgré tout s’il est élu
Les promesses électorales, c’est bien connu, n’engagent que ceux qui y croient et elles sont rarement tenues.
 

Repost 0
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 22:27

L’homme propose, la femme dispose ; ce qui donne un avantage certain à ces dernières. Il faut bien leur en concéder…
Mais ça veut dire que les garçons sont tributaires des filles pour satisfaire leurs pulsions alors que celles-ci sont entièrement libres de leurs choix.
En effet, il est rare qu’une jeune femme soit assez laide pour repousser ceux qu’elle peut convoiter mais si elle peut tous les séduire, elle ne leur inspire pas forcément une relation durable et les filles sont les principales victimes des amours passagères très appréciées par beaucoup de garçons, plus rarement par la gent féminine…
 

Repost 0